Header Dalila Website.jpg

Résidence#1
theMatter
2018 :
"Studio Dakar"

theMatter invite en résidence la plasticienne Dalila Dalléas Bouzar dans le cadre de l’Art Project Dak’Art OFF 2018. Elle choisit de procéder à une déambulation immersive et performative de 7 jours dans les quartiers périphériques dakarois de Ouakam et de Grand Yoff et crée « Studio Dakar», un salon de peinture éphémère et nomade. Les passants sont invités les uns après les autres à s’assoir face à son chevalet, le temps d’un portrait à l’huile dont le temps d’exécution est volontairement limité à 30 mn par Dalila qui cherche à pousser ses propres limites et à accéder à une nouvelle dimension artistique. L’acte créatif devient une performance physique, créative et sociale. Le portrait, outil d’investigation identitaire et d’expression critique des rapports de domination chez Dalila, et la peinture à l’huile, medium privilégié des peintres orientalistes et de la peinture classique en général, permettent à Dalila de revenir à la source de la construction historique du discours occidental sur l’art pour appeler à la construction de nouvelles représentations, à fortiori depuis les quartiers populaires de Dakar.

70 portraits sont exposés pendant la biennale ainsi que le film qui retrace les 7 jours de création, et 70 tirages uniques sont offerts à chaque « modèle ». Ce studio nomade sera déplacé à Paris (Studio Paris) lors de la foire AKAA en novembre 2018 où elle continuera ce travail performatif de portraits sur le vif.

"Proposer un décloisonnement de l'art et déconstruire la verticalité de son histoire" 

Dalila Dalléas Bouzar

Untitled design (2).jpg
Portrait'.jpg

Dalila
Dalléas
Bouzar

Portrait1.jpg
Portrait5.jpg
Portrait6.jpg
Portrait2.jpg

Studio Dakar

"Se forme alors par nos regards une bulle dans laquelle nous nous donnons mutuellement,

en toute confiance "

Header Dalila Website.jpg

Le film
 

du Studio Dakar dans les quartiers dakarois de Ouakam et de Grand Yoff.

Des moments forts avec les habitants du quartier : ceux dont Dalila fait le portrait, les cercles d'enfants à la découverte d'un nouvel univers de création, je jeune Mamadou qui décide d'apprendre le dessin, Junior et Omar les compagnons de route 

Les photos